Les différents types de poches

Pour être performant en couture, il ne suffit pas de savoir manipuler un machine coudre, un brodeuse, ou une surjeteuse. Certes, la machine est inévitable, mais il faut connaitre les différentes parties des vêtements ainsi que leurs variétés, car chacun correspond à un type particulier, même si le mélange et les nouvelles créations sont toujours les bienvenues. Alors, il est question ici de connaitre la typologie des poches, et aussi les défis rencontrés pendant la couture.

poche

Les difficultés de couture

Selon les vêtements que vous aurez à coudre, vous aurez le choix entre les poches suivantes:
–  la poche plaquée surpiquée: elle est très souvent visible sur les pantalons jeans, et à l’intérieur des sacs. Et pour le réussir il faut être à mesure de coudre droit;
–  la poche plaquée arrondie: elle se coud à la main, et très souvent sur les vestes, les manteaux et certains uniformes;
–  la poche à rabat avec pinces: elle est assez épaisse, et serait jolie sur un sac ou une jupe;
–  la poche soufflet: celle ci est composée de multiples parties, d’ou la grande complexité de la faire. Et elle va très bien sur les sacs;
–  la poche western: pour les jupes et les pantalons, c’est l’idéal. Elle peut avoir la forme droite ou ronde;
–  la poche passepoilée: c’est la plus complexe à réaliser de toutes les poches, et elle est à la fois classique voire même classe. On peut la voir sur les vestes ou à l’arrière des pantalons tailleur;
– la poche raglan: c’est la même que la poche passe pilée, mais avec une seule couche de passepoil. Elle se fait discrète et convient tant aux hauts, qu’aux pantalons.
–  la poche cachée: celle ci est assez facile et convient à n’importe quel vêtement.